Un nouveau à lycée Lyon-Gerland : quand des bureaux deviennent des salles de classe
Le 26/08/2020 Toutes les news

Le Groupe SERL intervient depuis de nombreuses années dans le domaine universitaire et de l’enseignement, dans le cadre de mandats ou d’assistances à maîtrise d’ouvrage pour la construction ou la réhabilitation de bâtiments. Aujourd’hui, le Groupe SERL est ainsi mandataire de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour la création ou la restructuration de 13 lycées, dont celui à réaliser à Lyon-Gerland via la transformation de l’ancien siège social de SANOFI Pasteur.

 

Pourquoi un nouveau lycée à Lyon-Gerland ?

  • Une forte pression sur la démographie scolaire

Afin de faire face à la pression démographique et d’anticiper la saturation des lycées Récamier et de la Cité Scolaire Internationale, la Région souhaite ouvrir au plus tôt un nouveau lycée dans le 7ème arrondissement de Lyon. Il deviendra le premier lycée construit à Lyon depuis 1992. Dans ce cadre, le Groupe SERL a été désigné fin 2018 pour la réalisation de ce nouveau lycée.

Le nouvel établissement proposera une offre de formation d’enseignement général et technologique dont la structure pédagogique prévisionnelle comporte sept classes d’enseignement général par niveau, une classe STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable, spécialité Système d’Information et Numérique) et une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS).

  • Une date d'ouverture proche

D’une capacité de 850 lycéens et étudiants, l’établissement ouvrira ses portes à la rentrée de septembre 2021 et accueillera ses premiers élèves.

Quels sont les principes de ce nouveau lycée ?

  • Un lycée innovant

Un travail partenarial a été mené entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Education nationale, dès l’origine du projet, pour la création d’un lycée innovant, tant dans l’accueil des publics (les lycéens, mais aussi le monde de la recherche), que dans son fonctionnement pédagogique, dans l’aménagement des espaces et des outils utilisés.

  • Les formes de l'innovation

Pour cela, la réflexion a porté sur trois axes principaux :

  1. La modulation du temps scolaire, la redéfinition et la déclinaison des espaces d’enseignement et d’apprentissage : cela passera par la diversité de l’apprentissage, par de nouvelles pratiques pédagogiques, liées par des espaces banalisés couplés à des espaces collaboratifs qui permettront d’apprendre autrement. L’ergonomie des salles permettra à l’élève de travailler en équipe ou en autonomie, au sein d’espaces modulables en fonction des classes et des effectifs.
  2. L’implication de la recherche sur les transformations des espaces scolaires et l’évolution des nouvelles pédagogies : des ateliers dédiés à la recherche et au développement au sein du lycée seront mis en place pour des expérimentations pédagogiques, notamment tournées vers le numérique.
  3. L’usage de l’outil numérique dans l’enseignement : le lycée est un symbole des nouvelles pratiques pédagogiques innovantes. Le numérique sera au cœur de l’enseignement, aussi bien au sein du lycée qu’à distance pour permettre l’évolutivité des pratiques futures de l’enseignement.

Quelles sont les origines et la nature des travaux du nouveau lycée ?

  • Transformer un bâtiment existant

Autre forme d’innovation, le projet transforme un ensemble tertiaire en un lieu d’enseignement. Respectueux de l’existant et de l’environnement, il s’inscrit dans une mutation d’usage au sein de l’enveloppe initiale du bâtiment, sans consommer de foncier supplémentaire et tout en lui conférant une identité propre. La Région a ainsi saisi l’opportunité d’achat de l’ancien siège social de Sanofi Pasteur pour permettre la création, dans des délais brefs, d’un lycée en plein cœur de Lyon.

Bâtiment de l’ancien siège social de SANOFI Pasteur

Bâtiment de l'ancien siège social de SANOFI Pasteur

  • Une architecture revisitée

Le groupement CHABANNE-SPIE BATIGNOLLES-CET INGENIERIE LYON-DALKIA SMART BUILDING-ORANGE SA-DALKIA retenu sur cette opération dans le cadre d’un marché public global de performance, propose de donner un souffle nouveau à cet équipement, sans pour autant dénaturer le langage architectural initial du bâtiment construit en 1999. La réinterprétation des façades du bâtiment a pour objectif de véhiculer l’image d’un lycée innovant et d’un équipement ambitieux à l’échelle de la Région.

En façade, les murs en béton côté Nord sont conservés et le jeu de verticales de couleur blanche révèle les qualités volumétriques du bâtiment tourné vers l’eau, le long des berges. Le volume supérieur est composé d’un tramé de brises soleils verticaux et de casquettes horizontales. En intérieur, le concept architectural s’appuie sur la réinterprétation de l’atrium en partie centrale du bâtiment : marqué par un canal numérique, symbole des nouvelles pratiques pédagogiques innovantes, il véhicule l’image d’un équipement tourné vers l’avenir. Cet espace central, ouvert sur 6 niveaux, offre un vaste lieu de vie aux étudiants.

Atrium du futur lycée Lyon-Gerland

Atrium © Agence Chabanne

Quelques données techniques :

  • Composé de 3 ailes et d’1 atrium, le bâtiment se développe sur une surface de plancher de 10 000 m²
  • Le recours à l’utilisation de matériaux biosourcés est retenu pour les murs à ossature bois destinés à l’isolation des façades, avec un remplissage en laine de bois.
  • En matière d’empreinte énergétique, un objectif minimum de 40 % de la consommation énergétique couvert par de l’électricité provenant d’une source d’énergie renouvelable est recherché, via notamment 600 m² de panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation et une connexion au chauffage urbain.
Les+delaSERL-bandeau700px
  • Développer dans des détails très contraints un projet complexe (bâti existant, choix techniques innovants, périmètre ABF)
  • Réaliser un projet innovant de transformation d'un bâtiment tertiaire en équipement scolaire

 

MÉMO

--------------------------------------------------------

Enjeu : Transformer, dans un laps de temps très court et des contraintes techniques fortes, un bâtiment de bureaux en lieu d’accueil d’un équipement scolaire

Mission du Groupe SERL : Maître d'ouvrage délégué

Client : Région Auvergne-Rhône-Alpes

Montant d'opération : 25M€

Durée des travaux : 21 mois

Le programme : Les travaux portent sur l'enveloppe extérieure, l'aménagement et l'équipement des espaces intérieurs, l'aménagement des extérieurs du site

---------------------------------------------------------

Retour à l'accueil
Références Rhône-Alpes
Carte
On en parle

Actus

21/11/2019
Une restructuration lourde du...
Le Groupe SERL accompagn...
+ Lire la suite

Docuthèque

Vos projets Enseignement - Reche...
+ Plaquette