Une étude de sûreté préalable pour une nouvelle Médiathèque à Vaulx-en-Velin
Le 29/01/2018 Toutes les news

Le quartier du Mas du Taureau fait partie du nouveau centre-ville dont s’est dotée la commune de Vaulx-en-Velin dans les années 1970. Dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), il va profiter d’une opération de rénovation urbaine parmi les plus importantes de France. Pour répondre à des besoins déjà identifiés, la réalisation de plusieurs équipements est programmée en particulier une nouvelle ambitieuse Médiathèque - Maison de Quartier, dont le Groupe SERL réalise une étude de sûreté.

 

Une nouvelle médiathèque – Maison de Quartier à Vaulx-en-Velin
La ville de Vaulx-en-Velin engage la construction d’un équipement social et culturel d’une surface d’environ 2 700 m². L’ambition de ce nouvel équipement est double : assurer à la fois les missions d’une médiathèque, tête de réseau à l’échelle de la ville, et celles d’une maison de quartier.
A la croisée de ces différentes missions, inspirées des modèles de Tiers-Lieux1, cet espace offrira des services, des ressources et des lieux d’accueil dans les domaines de l’animation, de la vie sociale et familiale, de la lecture publique, de l’éducation populaire, du numérique, de la vie associative, de l’économie sociale et solidaire, de la formation. Cet équipement, dont la conception a été confiée à l’architecte Rudy Ricciotti est la première réalisation engagée dans la ZAC, avant les nouveaux aménagements du quartier. L’équipement vivra ses premières années dans un secteur en transition.

médiatheque

© Rudy Ricciotti Architecte
 
Un nouvel équipement pensé en toute sécurité
Le contexte temporel, les spécificités du quartier, la nature du nouvel équipement (multiplicité d’usages et de flux, grande variété des publics, forte amplitude d’ouverture…) entrent en résonnance avec la volonté d’exemplarité que se donne la ville de Vaux-en-Velin. Dès la conception de cet équipement, la ville a souhaité engager et intégrer une réflexion sur la sûreté du bâti et de son fonctionnement, reposant sur les principes de la prévention situationnelle.
Elle vise à rendre le passage à l'acte délinquant difficile et/ou périlleux. Il s’agit, par la mise en œuvre de 3 principes intimement liés, la sûreté passive (favoriser la surveillance naturelle, faire obstacle au passage à l'acte), la sûreté active (dispositifs techniques) et la coproduction de la sûreté (collaboration étroite entre acteurs de la sûreté, gestionnaires, mais aussi usagers du lieu), de minimiser, voire éradiquer les phénomènes de mésusages, de réduire le sentiment d’insécurité².

Le Groupe SERL réalise l’étude de sûreté
La mission du Groupe SERL est de réaliser une étude de sûreté, pour le compte de la ville, qui porte sur les risques pour les personnes et les biens face aux phénomènes d’insécurité (analyse qui va des infractions -atteintes aux personnes ou aux biens- aux troubles d’usages -dégradations…-, en passant par le sentiment d'insécurité ou de vulnérabilité), sur les moyens humains et organisationnels, sur les moyens techniques (dispositifs de protection mécanique, électronique, traitement des matériaux…) envisagés ou préconisés, pour les prévenir. L’étude réalisée comporte également une analyse de la sécurité, en prenant pour angle de lecture l’intervention des forces de police et de secours. Elle vise ainsi à articuler aménagements, usages et gestion, la sûreté résultant de cette triple interaction.

In fine, la sûreté constitue l’une des composantes du développement durable d'un projet, en ce qu'elle favorise la pérennité des investissements réalisés et le vouloir vivre ensemble.

1 Lieu complémentaire au domicile et au lieu de travail, où les habitants peuvent explorer, imaginer, apprendre, penser, jouer, et réfléchir. C’est un lieu de rencontre, où l’on trouve des ressources et où l’on se détend.
² Compte tenu du classement de l’équipement en ERP de catégorie 3, cette analyse ne relève pas d’une Etude de Sûreté et de Sécurité Publique (ESSP) « obligatoire ». Elle est néanmoins menée conformément aux décrets 2007-1177 du 3 août 2007, 2011-324 du 24 mars 2011 et du code de l’urbanisme (articles L114-1 à L114-4 et R114-1 et R 114-2).

- - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

MEMO :
Le Groupe SERL réalise des Etudes de Sûreté et de Sécurité Publique (ESSP) pour vos projets de construction ou d’aménagement. La loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance affirme la responsabilité des acteurs en charge de la construction et de l’aménagement, dans la production de la sûreté en imposant la réalisation d’une telle étude pour :
• Les ERP 1 ou 2 situés dans une agglomération de plus de 100 000 habitants,
• Collège ou Lycée (ERP 1, 2 ou 3), quel que soit le secteur géographique,
•  Opération d’aménagement ou de construction de plus de 70 000 m² SDP, située dans une agglomération de plus de 100 000 habitants,
ou dans tout autre cas non-règlementaire, où vous souhaitez analyser la sûreté d’un lieu, mettre en œuvre une stratégie de tranquillité.

- - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Retour à l'accueil
Contact
David CORTIER et Elisa DOUBET
04 72 61 50 03
Chargés de projet Sécurité
Références Rhône-Alpes
Carte
On en parle

Docuthèque

Plaquette Sécurité-Sûreté
+ Plaquette