SERL : un brin d’histoire illustrée...
Le 20/02/2017 Toutes les news

Au lendemain de la 2sde guerre mondiale, la France est en phase de reconstruction. Afin d’y concourir et de faciliter l’équipement du territoire, l’aménagement urbain du pays, la Caisse des Dépôts et Consignations et les élus locaux mettent en place des sociétés d’économie mixte pour mettre en œuvre de grandes opérations d’aménagement sur le territoire national. Ainsi naît en 1957 la Société d’Equipement de la Région de Lyon, qui accompagne depuis 60 ans l’aménagement et le renouvellement urbain de Lyon et de sa région.

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

A retenir :

La SERL est fondée en 1957 par 3 collectivités (le Département du Rhône, les villes de Lyon et de Villeurbanne) et des organismes institutionnels (CCI, Caisse des Dépôts, SCET). En 1958, la création des ZUP est là pour répondre à un enjeu de taille : l’arrivée massive de populations. En 1967, l’outil ZAC est créé pour des opérations phares d’aménagement urbain. Dans le domaine de la réhabilitation d’ensembles, la loi de 1977 sur l’OPAH, permet de lutter contre l’habitat insalubre ; la SERL interviendra dans différents quartiers de Lyon mais aussi dans de vieux centres bourgs. La SERL est aujourd’hui un acteur de référence dans l’aménagement de la grande région économique lyonnaise.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Années-60

La SERL est fondée en 1957 par 3 collectivités (le Département du Rhône, les villes de Lyon et de Villeurbanne), accompagnées par des organismes institutionnels (CCI, Caisse des Dépôts, SCET).
Véritable outil opérationnel, elle sera d’emblée placée au service de l’aménagement urbain et de l’intérêt général, pour accompagner les élus locaux dans le développement de leurs projets.

Lors de la création de la SERL, les politiques publiques sont confrontées à deux enjeux de taille : l’arrivée massive de populations d’une part, et l’expansion industrielle d’autre part. A cette période, ce sont plusieurs dizaines de milliers de personnes qui affluent dans la région lyonnaise.

Photo-Duchère---1ers-aménagements---a-©inconnu

ZUP de La Duchère en construction dans les années 60

Pour répondre à cet enjeu d’arrivée massive de populations, l’agglomération voit la création des grands ensembles : c’est l’époque des Zones à Urbaniser en Priorité (ZUP - procédure créée en 1958). Dans ce cadre, la SERL aura pour premières missions l’aménagement des ZUP de la Duchère, de Vaux-en-Velin, des Minguettes à Vénissieux, de Caluire-Montessuy.

Plateau-des-Minguettes_Venissieux-©Ville-de-Vénissieux

Plateau des Minguettes en construction à Vénissieux

Forte d’un autre outil, la ZAC, créé en 1967, la SERL apportera toute son expertise à des opérations phares d’aménagement urbain telles que le quartier de la Part-Dieu ou du Tonkin à Villeurbanne.

Part-Dieu-©inventaire

Les casernes de la Part-Dieu (1860-1968) hébergeaient à l'époque des régiments de cavaliers.

Ci-dessous : métamorphose de la Gare de la Part-Dieu.

Part-Dieu

Les années 1970 se caractérisent par la poursuite du développement des grands ensembles et la création de quartiers neufs, comme Saint-Rambert dans le 9ème, à Caluire ou Tarare...

Photo-Louis-Pradel-et-Pompidou-©-afp

Le 30 octobre 1970, le maire de Lyon, Louis Pradel présente au président de la République Georges Pompidou et au ministre de l'Intérieur Raymond Marcellin (2e à droite), la maquette de l'aménagement de la ville de Lyon.  © AFP

C’est aussi une période de diversification pour la SERL. Dans le cadre de réhabilitations d’ensembles, elle participera activement aux premières sauvegardes du patrimoine immobilier sur les pentes de la Croix Rousse, sur les secteurs Martinière, Tolozan.

renouvellement

Réhabilitations à la Croix-Rousse

Poursuivant dans le domaine de la réhabilitation d’ensembles, les années 1980-1990 seront pour la SERL celles de la résorption de l’habitat insalubre. Sur la base du nouvel outil des OPAH (Opération Programmée pour l’Amélioration de l’Habitat – loi de 1977), la SERL interviendra sur des quartiers de Lyon (Guillotière, Vaise, Moncey, la Martinière…), de vieux centres bourgs (Saint-Fons, Vénissieux). Elle mettra également son savoir-faire à la disposition des petites villes et communes du Rhône : ZAC d’Ouilly à Gleizé, ZAC de la Celle à Condrieu…

Les années 2000-2010 sont marquées, pour la SERL, par sa participation au renouvellement urbain des grands ensembles, comme ceux de la Duchère, du Tonkin, à Vaulx en Velin ou Vénissieux ou sur la ville nouvelle de Rillieux. C’est aussi la poursuite d’opérations de rénovation urbaine sur des quartiers en mutation (Chasse sur Rhône, Gerland, Gratte-Ciel ou Terrain des Sœurs à Villeurbanne, Quarantaine à Villefranche-Sur-Saône, quartier de la Gare à Trévoux, Près du Marverand à Arnas).

Ces 60 années d’actions au service des territoires et de l’intérêt général, dans les domaines de l’aménagement et du renouvellement urbain, auront fait de la SERL un acteur de référence dans ces domaines qui constituent un cœur de métier incontournable de la société.

Au fil des années, la SERL élargira progressivement son secteur d’intervention, pour désormais se projeter à l’échelle de la grande région économique lyonnaise. La SERL n’aura de cesse également de réviser les bases de son métier, de son savoir-faire, pour adapter ses pratiques et sa vision de l’aménagement aux enjeux et besoins, avec notamment la création de filiales élargissant la palette de son offre d’aménageur.

Le contexte d’intervention de la SERL et les attentes de ses partenaires continuent aujourd’hui d’évoluer et interrogent de nouveau son action en matière d’aménagement et de renouvellement urbain.

Par exemple, les finances plus contraintes des collectivités conduisent la SERL à imaginer et proposer de nouveaux montages et partenariats innovants pour faire la ville, permettant de mobiliser ses fonds propres et de mettre en résonance ses savoir-faire, dont les effets sont démultiplicateurs au service du projet urbain. Les enjeux du développement soutenable de nos sociétés modernes (dans toutes ses acceptions, économique, sociale, environnementale), les formes de mobilités urbaines, la révolution des technologies interrogent également la façon de penser et de faire la ville. Les réponses qui s’esquissent sont celles de la frugalité, c’est-à-dire de faire mieux en consommant moins de ressources, au plan technique (rationalisation par le numérique, « smartcities »), constructif (adoption de normes de plus en plus exigeantes, nouvelles façons de construire) et foncier (densité versus pénurie). Enfin, la façon de conduire les projets et les rapports de nos concitoyens à l’aménagement de l’espace et de la ville ont considérablement évolué et la concertation tient plus que jamais une place prépondérante dans l’émergence et la conduite des projets urbains.

L’avenir est à imaginer et à construire…
Une chose est sûre, une constante anime l’engagement et l’action des équipes de la SERL : l’Homme est le pilier et le cœur de chacun des projets, afin d’assurer le bien vivre ensemble des habitants, des usagers.

Retour Page anniversaire 60 ans SERL

Retour à l'accueil
Références Rhône-Alpes
Carte
On en parle