Résidence Pranard à Villeurbanne : quand rénovation thermique rime avec Santé
Le 26/05/2018 Toutes les news

La réhabilitation de la résidence Pranard (près de 400 logements à Villeurbanne) a pour objet d’améliorer la qualité de vie des résidents en engageant des travaux ambitieux sur le confort thermique. Le Groupe SERL en tant Assistant à Maîtrise d’Ouvrage sur plusieurs volets dont l’aspect environnemental et social, a souhaité avec le bailleur Est Métropole Habitat (EMH) investiguer les différents moyens permettant de mieux traiter les enjeux de santé propres à ce projet.

Au-delà de ce cas d’espèce, c’est tout le champ de la production de la Ville qui prend de plus en plus en compte les questions de santé.

La résidence Pranard : un projet de rénovation énergétique ambitieux

La résidence Pranard, construite dans les années 60 à Villeurbanne, représente 392 logements répartis sur 6 bâtiments. La rénovation du bâti et les aménagements des espaces extérieurs s’inscrivent dans le projet urbain des Buers piloté par La Métropole de Lyon et la Ville de Villeurbanne. Est Métropole Habitat (EMH) est le maître d’ouvrage de la construction de logements sociaux, des réhabilitations des bâtiments et de l’amélioration de leurs abords, et des démolitions. Le Groupe SERL est assistant à Maitrise d’Ouvrage de cette opération d’envergure dont les travaux seront réalisés en site occupé. Cette démarche d’EMH et la SERL sur Pranard s’inscrit dans une réflexion plus large pilotée par la Ville de Villeurbanne à l’échelle du quartier des Buers, portant sur la Santé des résidents.

Réhabilitation et résidentialisation s’échelonneront sur 8 ans, en 4 tranche de travaux. Des travaux ambitieux seront ainsi engagés sur le confort thermique (niveau BBC Rénovation et BEPOS expérimental sur une réhabilitation - extension) des immeubles de logements, sur la sécurité, l’accessibilité des logements et des parties communes.

L’accord de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) prévu au printemps 2018 donnera le feu vert aux premiers travaux. Ainsi, si ce calendrier est maintenu, la rénovation énergétique de la résidence Pranard fera l’objet d’une nouvelle phase de concertation à l’automne, les travaux démarrant au 3e trimestre 2018. 

La Qualité de l’Air Intérieur, ou la Santé au cœur de nos préoccupations de constructeur

Très tôt dans la conception du projet, la Qualité de l’Air Intérieur a été identifiée comme un sujet à prendre particulièrement en compte lors de la réhabilitation de la Résidence Pranard, du fait de la proximité immédiate, à l’Est de la résidence, du Boulevard Urbain périphérique. Une première campagne de relevés de la qualité de l’air (intégrant dioxyde d’azote, benzène, particules fines) a été menée sur les extérieurs, nous permettant de qualifier l’air ambiant et la diffusion Est Ouest des polluants.

pra-n

A partir de cet état de connaissance, une seconde campagne, intégrant des mesures en périodes estivale et hivernale, a été menée dans les logements avant leur réhabilitation (état initial : pas de ventilation mécanique, enveloppe perméable). Ces investigations ont mis en évidence une qualité de l’air intérieur médiocre, frôlant régulièrement les seuils critiques de l’OMS et l’ANSES.

Dès lors il est apparu indispensable que la conception des réhabilitations intègre des réponses techniques pour améliorer la qualité de l’air intérieur et donc par la même la santé des habitants.

La première tranche de réhabilitation, pour 100 logements, va ainsi permettre de mettre en œuvre et comparer, à l’issue des travaux, 3 réponses techniques différentes à la problématique posées :

  • pour 40 logements : Centrale de Traitement d’Air double flux, filtration à charbon actif + particules fines avec caisson externalisé surdimensionné.
  • pour 60 logements : extraction simple flux, avec vitesse d’extraction asservie aux données d’ATMO Auvergne Rhône Alpes (Observatoire de surveillance de la qualité de l’air extérieur).
  • pour 10 logements : extraction simple flux, avec filtration des particules fines au niveau des bouches d’entrée d’air.

Un comparatif sera mené sur 2 ans, intégrant les données d’usage suivantes : charges appropriation et maintien dans le temps qualité de l’air intérieur. La(es) solution(s) les plus adaptée(s) pourront ensuite être développée(s) sur le parc du bailleur, à l’échelle de la résidence Pranard, mais également pour toutes opérations de configuration similaire. 

santeair

Cette expérience de rénovation thermique, les constats et les diagnostics réalisés au cours de ses derniers mois, témoignent de la volonté du Groupe SERL d’investiguer plus avant le champ de l’urbanisme favorable à la santé.

Au-delà de la résidence Pranard, la Santé au cœur de nos préoccupation d’aménageur

L’Ecole des Hautes Études en Santé Publique (EHESP) a développé depuis 2012 un outil d’analyse des impacts sur la santé des projets d’urbanisme à destination des Agences régionales de santé (ARS), des collectivités et des aménageurs et initié un travail de recherche et d’expertise sur les leviers de promotion de la santé dans le champ de l’urbanisme. Les regards croisés ont permis de mener une large réflexion autour des enjeux de santé publique en milieu urbain et d’identifier des pistes pour agir pour un urbanisme favorable à la santé en particulier sur les projets d’aménagement.

Hier, l’amélioration de l’assainissement des villes ou la lutte contre l’insalubrité des logements ont permis d’obtenir des gains notables en santé publique. Aujourd’hui, le Groupe SERL porte une réflexion en matière de prise en compte de la santé dans ses propres pratiques d’aménageur et ses projets.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous en fin d’année 2018 pour partager avec vous nos réflexions et actions dans ce domaine, lors d’une conférence organisée en partenariat avec le cabinet MEDIECO. Le groupe SERL participe également au Groupe de Travail de Ville et Aménagement Durable sur cette thématique.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Mémo

Enjeu : Réhabilitation ambitieux sur le confort thermique (BEPOS expérimental Réhabilitation + extension en surélévation) ; qualité de l’air intérieur (site à proximité du Boulevard Périphérique)

Mission de la SERL : Assistance à Maitrise d’Ouvrage volets opérationnel, administratif, technique, financier, environnemental et social.

Maître d’ouvrage : Est Métropole Habitat

Coût des travaux toutes tranches confondues : 20 000 000 €

Durée des travaux : 8 ans : 2013-2020

Début des travaux : 3ème trimestre 2018

Partenaires techniques : AMO QE et PIA : TRIBU /// Analyse qualité de l’air : BURGEAP et MEDIECO

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Référence : Résidence Pranard

Retour à l'accueil
Contact
David BELLANGER
04 72 61 50 69
Chef de projet
Références Rhône-Alpes
Carte
On en parle