Matériaux Biosourcés : une programmiste et un Directeur de projet référent du Groupe SERL formés et diplômés
Le 25/06/2018 Toutes les news

Le Groupe SERL, soucieux d’accompagner ses clients et leurs projets dans leurs démarches de développement durable, renforce depuis plusieurs années ses compétences et méthodologies en matière de qualité environnementale. Pour ce faire, le Groupe SERL investit fortement dans la formation de ses salariés, y compris au travers de démarches diplômantes. En 2018, Anne Sophie Duvernay, programmiste, et David Bellanger, Directeur de Projets et référent Qualité Environnemental, ont pu se former à l’usage des matériaux biosourcés : matériaux entièrement ou partiellement fabriqués à partir de matières provenant de la biomasse végétale ou animale.

Formation en ligne diplômante et ouverte à tous

Cette formation diplômante sur les matériaux biosourcés, sous forme de MOOC (Massive Open Online Course – ou formation en ligne ouverte à tous), a été montée par Karibati et Ville & Aménagement Durable (VAD). Elle est diffusée sur la plateforme de l'ADEME et du Plan Bâtiment Durable, avec le soutien de l’ADEME, du Ministère de la Cohésion des territoires, du Ministère de la Transition écologique et solidaire, de la Région Auvergne-Rhônes-Alpes et du PACTE.

Ce MOOC a répondu pleinement à l’objectif de Karibati et VAD d’étendre l’apprentissage à un maximum de personnes, puisque plus de 2 800 personnes de notre environnement régional, de profils divers (maîtrise d’œuvre, maîtrise d’ouvrage, entreprises), ont suivi la formation. Organisée en 8 modules, de formats très ludiques et riches en ressources, la formation fait l’objet d’évaluations à l’avancement et se solde par l’obtention d’un diplôme dès lors que les connaissances ont bien été acquises, ce qui est le cas pour nos deux salariés, Anne Sophie Duvernay et David Bellanger.

Anne-Sophie et David connaissaient les matériaux biosourcés au travers d’expérimentations, et de veille technique, mais ils constatent que ces matériaux font encore l’objet de bon nombre d’idées reçues. Cette formation leur a permis de consolider leurs connaissances dans tous les domaines permettant la mise en œuvre du biosourcés : les origines des matériaux et les processus de fabrication ; les cadres règlementaires (avis techniques, normes professionnelles et DTU) ; les filières existantes, notamment en Région Auvergne Rhône Alpes, tant en fabrication qu’en approvisionnement ; la caractérisation des impacts environnementaux, sanitaires, et in fine de confort pour les usagers des bâtiments ; la conception, la mise en œuvre, et les points de vigilance à observer.

biosouce

Le Biosourcés : pourquoi ?

Il s’avère que les filières de fabrication et d’approvisionnement sont déjà bien présentes dans notre Région, et qu’elles permettent un circuit court de la fabrication à la mise en œuvre, tout en diversifiant l’économie locale et préservant des savoirs faire (filières sylvicoles, agriculture de paille non alimentaire, recyclage de coton, ouate de cellulose par recyclage du papier …). Ces matériaux sont d’ores et déjà pour la plupart couverts par des avis techniques, normes professionnelles, DTU, certifications ACERMI : leur mise en œuvre est donc cadrée, et leur usage couvert en garantie décennale. Ils bénéficient aussi, notamment pour les porteurs et les isolants, d’essais réglementés de résistance au feu, et aux risques sismiques.

Le recours aux biosourcés est possible dans tous les corps d’états : structure, isolation, revêtements, mais aussi composants des équipements des lots techniques. Vivants, respirants, et renouvelables, les matériaux biosourcés concourent significativement au stockage de carbone atmosphérique, et donc contribuent à la réduction des gaz à effets de serre dans l’atmosphère, via par exemple une utilisation en matériaux de façades ou planchers.

Certains matériaux, par leur inertie ou encore leur propriété de tampon hydrique, permettent d’apporter aux usagers et/ou habitants un confort thermique supplémentaire. Ils permettent par ailleurs dans les ambiances intérieures des bâtiments la réduction des émissions de Composés Organiques Volatiles (COV) nuisibles pour la santé des occupants.

La mise en œuvre en filière sèche permet une réalisation plus courte sur chantier, et un impact moindre sur son environnement. Des précautions doivent être prises, par exemple dans le stockage des matériaux à l’abri des intempéries, ou la bonne continuité du pare-vapeur, et les durées de séchage pour les enduits.

Alors quels sont les freins à l’utilisation des matériaux biosourcés ?

Le prix n’en est pas forcément un ! Ce secteur, en pleine croissance, voit ses matériaux proposés à des prix proches des filières conventionnelles (impact de l’ordre de 1% du coût de la construction pour l’usage d’un isolant biosourcé par exemple).

La méconnaissance, en revanche, peut être selon Anne-Sophie et David l’un des principaux freins. La formation MOOC s’est attachée à leur livrer les clés des matériaux biosourcés, mais d’autres organismes peuvent également y contribuer en proposant des formations aux entreprises sur l’utilisation des biosourcés et leurs modes opératoires de pose, données localement (exemple de formateurs : Oïkos, Néopolis).

Responsabilité Environnementale : le Groupe SERL s’engage

Le Groupe SERL, convaincu du bien-fondé de l’utilisation des matériaux biosourcés dans tout projet pour lequel leur recours est adapté, se veut force de propositions et de conseils sur ce sujet auprès des maîtres d’ouvrage. Et comme sur de nombreux autres sujets, plus le souhait de recourir aux biosourcés sera anticipé, plus le coût de l’opération et la mise en œuvre de ces matériaux seront maîtrisés.

Dès les phases amont de programmation architecturale, le Groupe SERL s’attache ainsi à considérer la possibilité et l’intérêt de recourir aux biosourcés dans la conception des bâtiments, et analyse au cas par cas en fonction du contexte de l’opération les possibilités s’offrant au maître d’ouvrage.

D’un point de vue opérationnel, le Groupe SERL implante actuellement le nouveau groupe scolaire de Trévoux, sous Maitrise d’Ouvrage de la Ville, au sein de l’écoquartier des Orfèvres. La préconisation d recours aux biosourcés est omniprésent : ossature y compris plancher en bois et paille, cloisons et revêtements de sols biosourcés.

Retour à l'accueil
Contact
David BELLANGER Anne-Sophie DUVERNAY
+33 (0)4 72 61 50 60
Directeur de projets - Chef de projets
Références Rhône-Alpes
Carte
On en parle