La SERL réfléchit à la chambre d’Ehpad de demain
Le 29/11/2017 Toutes les news

La SERL a animé fin novembre sa toute première Matinée Santé. Au programme de ce moment d’échanges avec les acteurs du monde hospitalier et médico-social, une réflexion collective sur les évolutions possibles des chambres en établissement pour personnes âgées dépendantes. Une manière pour le groupe SERL d’affirmer sa vision prospective sur le domaine de la santé.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Une trentaine de personnes étaient réunies vendredi 24 novembre pour la première Matinée Santé organisée dans ses locaux par le Groupe SERL. Parmi les présents, un représentant de l’Agence régionale de Santé (ARS), des responsables d’établissements hospitaliers, des cadres de soins, des ingénieurs hospitaliers et des architectes issus des directions techniques des établissements de santé… Tous venus de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour partager leur vision de la chambre du futur dans les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et cerner son évolution possible.

Le Groupe SERL mène actuellement dans la région une vingtaine de projets dans les secteurs hospitalier et médico-social, intervenant de l’amont (programmation d’opérations de construction, réhabilitation ou extension d’établissements) jusqu’à la réalisation avec, dans le cadre de contrats globaux de performances sur certaines opérations, l’intégration des volets exploitation et maintenance. C’est à l’occasion de la présentation d’opérations immobilières à l’ARS ou à certains maîtres d’ouvrage, qu’est née au printemps dernier l’idée de cette Matinée santé.

sante-serl

Solutions architecturales et technologiques pour améliorer le confort de vie et de travail

Les débats (lire ici le résumé des échanges) ont porté dans un premier temps sur la présentation, avec leurs avantages et leurs inconvénients, de solutions architecturales questionnant entre autres la prise en charge des résidents durant les soins de toilette et de nursing. La réflexion posée a permis d’envisager la mutualisation du bloc salle d’eau des chambres, avec maintien d’un sanitaire dans l’espace chambre. Mais aussi sur l’apport de la technologie dans le transfert des résidents, ou des solutions numériques permettant de transformer l’espace de vie en chambre connectée.

« La santé et le médico-social figurent au premier plan des expertises développées par la SERL. Notre objectif est de questionner collectivement le monde de la santé et de provoquer le débat autour de nouvelles propositions », avait rappelé en préambule Vincent Malfère, le directeur général de la SERL.

 « Il nous a été proposé de réfléchir à des évolutions en partant d’une chambre d’Ehpad classique, qui répond au cahier des charges et qu’on livre depuis des années », raconte Sébastien Olivier, chef de projet à la SERL, qui a associé l’atelier Vurpas Architecte à ce travail de prospective. Avec, au cœur de la réflexion, la place occupée par la salle de bains dans l’espace du résident. Mais pas question de présenter des propositions inadaptées : toutes les hypothèses exposées lors de la Matinale santé ont été préalablement affinées, commentées puis validées par une directrice d’Ehpad et une ergothérapeute.

« L’objectif de cette réflexion est d’améliorer le confort des résidents et les conditions de travail des soignants. Il s’agit aussi d’avoir une réflexion sur les coûts de construction induits par telle ou telle solution et sur l’exploitation d’un bâtiment (équipe technique des sites, coûts de la maintenance, incidences sur les frais de fonctionnement…) pour les investisseurs », insiste Corinne Kienou-Hospital, chargée d’affaires et de programmation à la SERL et spécialiste des projets hospitaliers.

Ouvrir le débat pour s’adapter au vieillissement

« Quand on évoque une salle de bains mutualisée, on sait que c’est aujourd’hui essentiellement une hypothèse de travail. Mais notre ambition est d’ouvrir le débat, car on ne pourra pas rester sur les mêmes schémas de construction dans le futur », souligne Philippe Delecroix, directeur de projets et référent hospitalier à la SERL, en faisant allusion au vieillissement de la population et au développement du maintien à domicile, qui conduisent l’arrivée de personnes toujours plus dépendantes en établissements de soins.

Vu le succès de cette matinale et la qualité des échanges intervenus, la SERL réfléchit déjà à un second rendez-vous en 2018 autour d’une nouvelle thématique.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Contact

Corinne KIENOU HOSPITAL
Philippe DELECROIX
Anne-Sophie DUVERNAY
Sébastien OLIVIER
Patrick SIVAN
Benjamin LOISEL

04 72 61 50 00

Référents Programmation et projets médico-sociaux

Retour à l'accueil
Références Rhône-Alpes
Carte
On en parle

Actus

24/10/2017
Centre Hospitalier Drôme Viva...
Une étape décisive a été...
+ Lire la suite
29/06/2017
Réaménager les EHPAD : compre...
Le groupe SERL est fréqu...
+ Lire la suite
27/01/2017
Bourg-en-Bresse : le Centre H...
Inscrit dans un projet p...
+ Lire la suite

Docuthèque

Programme Matinée Santée 24-11-17
+ Plaquette
Vos projets hospitaliers et médi...
+ Plaquette